Instruments et techniques de dessin au crayon

Le dessin est une forme d’art merveilleuse en soi, mais c’est aussi un excellent exercice pour d’autres formes d’art, comme la peinture par exemple. Apprendre à dessiner vous ouvrira vraiment l’esprit à votre environnement et vous permettra de voir réellement ce qui se trouve devant vous.

Choisir votre matériel de dessin

Il existe une variété d’outils de dessin différents pour les artistes : il s’agit donc d’une question d’expérimentation. Vous devez travailler avec un certain nombre de’outils différents avant de trouver ceux qui correspondent à votre style de dessin. Au début, ne dépensez pas une tonne d’argent pour votre matériel de dessin, attendez d’avoir un peu plus d’expérience pour acquérir de meilleures fournitures.

 

  • Crayons graphite – Les crayons graphite ont une dureté variable et sont étiquetés de 9H à 9B. Les crayons H sont les plus durs. Plus le chiffre devant le H est élevé, plus la marque est légère. Les crayons B sont les plus doux. Plus le chiffre devant le B est élevé, plus la marque est foncée. Les crayons H sont généralement utilisés pour les lignes détaillées, tandis que les crayons B produisent des lignes foncées riches, idéales pour les dessins expressifs et audacieux.
  • Crayons à mine de charbon – Les crayons à mine de charbon existent également dans une gamme de dureté et sont étiquetés soit de H à B comme le graphite, soit simplement comme « doux », « moyen » ou « dur ». Ils ont un toucher sensiblement différent de celui des crayons et produisent un trait riche et sombre. Les crayons à mine de charbon ont tendance à s’user assez rapidement en raison de leur douceur.
  • Gommes – Vous voudrez peut-être avoir sous la main quelques types de gommes différentes pour chaque occasion.
  • Gomme malaxée – Une gomme souple et flexible qui peut être malaxée dans n’importe quelle forme pour prendre et enlever le crayon et le fusain. Ce n’est peut-être pas la meilleure solution pour effacer de petits détails. Les gommes à pétrir SANFORD sont très populaires.
  • Gomme Crayon – Ces gommes sont merveilleuses pour pénétrer dans les petites zones de vos dessins. Elles peuvent également être taillées comme des crayons ordinaires.
  • Fixatifs – Les fixatifs protègent vos dessins contre les taches ou la détérioration. Il existe deux types de fixatifs : permanents et utilisables. Les fixatifs permanents sont utilisés sur un dessin fini pour protéger, tandis que les fixatifs utilisables sont utilisés pendant le processus de dessin pendant que vous travaillez. Soyez très prudent lorsque vous travaillez avec des fixatifs en les utilisant uniquement dans un endroit bien ventilé. Lorsque vous vaporisez le fixatif, assurez-vous de ne pas vaporiser une section trop longtemps et de ne vaporiser qu’un léger brouillard à environ un mètre du dessin. Vous devriez probablement faire quelques essais sur des dessins d’entraînement pour déterminer si un fixatif vous convient. Il semble qu’il y ait une différence d’opinion entre les artistes en ce qui concerne les fixatifs. Certains artistes aiment travailler avec eux et ne jurent que par eux, tandis que d’autres pensent qu’ils peuvent en fait altérer la qualité d’un dessin. Là encore, vous devez faire des expériences pour voir si les fixatifs sont un bon choix pour vous.
  • Papier – Au début, pour vous exercer, vous pouvez envisager d’acheter du papier bon marché. Vous devriez pouvoir vous le procurer dans n’importe quel magasin d’art local ou en ligne. Lorsque vous serez prêt à acheter un papier de qualité plus coûteuse, choisissez un papier qui conviendra le mieux au support que vous utilisez. Le papier se présente sous différentes textures, de lisse à rugueux. Un papier vraiment lisse peut ne pas convenir à certains supports car sa surface manque de texture et ne s’accroche pas très bien à certains supports de dessin. Si le papier est trop rugueux, le support peut simplement glisser sur la surface. Vous devez expérimenter avec différents papiers pour trouver celui avec lequel vous êtes le plus à l’aise. La marque Strathmore fabrique un excellent papier qui est très populaire auprès des artistes.
  • Pinceau à dessin en crin de cheval – Vous devriez pouvoir acheter un pinceau à dessin en crin de cheval dans n’importe quel magasin de fournitures d’art local ou dans un magasin en ligne. C’est un outil très utile pour éliminer les restes de gomme non désirés de votre dessin.

Techniques de base du dessin

Il existe deux façons fondamentales d’aborder un dessin : linéaire et tonale. L’approche linéaire d’un dessin se concentre sur la ligne et les contours des formes. Dans le dessin tonal, vous utilisez des dégradés pour indiquer les différents plans de votre sujet.

Au début, vous devez essayer d’éviter les taches et les mélanges afin de vous forcer à utiliser davantage votre crayon pour donner de la valeur à vos dessins.

Évitez de regarder votre dessin trop souvent. Veillez à vous concentrer constamment sur le sujet et à ne regarder que votre dessin. Ainsi, vous ne jugerez pas constamment votre dessin. Concentrez-vous sur le sujet et dessinez ce que vous voyez.

Ne jetez jamais aucun de vos dessins. Conservez un portfolio soigné de tous les dessins. C’est un excellent moyen de voir vos progrès dans le temps.

  • Tenir le crayon – Tenez votre crayon de la manière la plus confortable pour vous. Certains tiennent le crayon tout comme vous tiendriez un stylo ou un crayon si vous écriviez. D’autres tiennent un crayon avec le crayon entre le pouce et l’index, le reste du crayon reposant sous la paume de votre main. Quelle que soit la méthode que vous utilisez pour tenir votre crayon, veillez à ne pas le serrer trop fort.
  • Dessin des contours – Cette technique très élémentaire consiste simplement à dessiner les contours de votre sujet sans aucune ombre pour indiquer la forme.
  • Dessin de contour à l’aveugle – Semblable au dessin de contour, mais vous ne regardez pas le papier. Le but de cet exercice est de vous forcer à mieux observer ce que vous dessinez. Vous ne devez pas vous préoccuper du résultat de votre dessin, il est donc important de ne pas y jeter un coup d’œil.
  • Les hachures – Cette technique de dessin utilise une série de lignes parallèles rapprochées, dans la même direction, qui donnent l’impression d’avoir du volume.
  • Dessin tonal ou de valeur – Dans cette approche du dessin, nous indiquons les différents changements de lumière et d’ombre dans notre image sans utiliser de bords et de lignes fortes.
  • Dessin à l’envers – Le dessin à l’envers est un merveilleux exercice pour éveiller le côté droit de votre cerveau. Lorsque vous retournez une image, vous la rendez quelque peu abstraite et méconnaissable. Cela vous oblige à dessiner ce que vous voyez au lieu de vous fier à votre mémoire pour dessiner quelque chose.
  • Technique de dessin négatif – Cette technique vous apprend à voir correctement l’espace « blanc » ou « négatif » de votre image. Il s’agit de la zone qui entoure votre sujet ou espace « positif ». Au lieu de dessiner la partie positive du dessin avec des lignes, vous dessinez les formes qui entourent la partie positive de votre dessin.
  • Technique du lavage à sec – Cette technique fonctionne assez bien si vous voulez couvrir de grandes surfaces de votre dessin. Elle crée un ton doux et agréable. Vous commencez par ajouter des marques avec un crayon ou appliquer un peu de poudre de graphite à l’endroit désiré sur votre papier. Ensuite, à l’aide d’un mouchoir en papier ou d’un chiffon doux, prenez un peu de graphite et frottez-le doucement sur le papier, presque comme si vous peigniez.